Aquò d'Aqui


L'Union Européenne à l'épreuve de la Catalogne

Ni les Etats Européens ni l'Union Européenne ne disent fermement à l'Espagne qu'elle criminalise l'opinion démocratique. Que l'UE donne de la voix et défende ses valeurs face à un de ses membres, ou qu'elle admette qu'elle a perdu tout crédit politique.

Les lourdes peines que les juges espagnols ont infligé aux élus du Parlement Catalan et aux présidents d’Omnium Cultural et de l’Assemblée Nationale Catalane ne correspondent à aucun crime. Organiser un référendum pour l’autodétermination, poussé par la population elle-même et auquel se rendent près de trois millions de citoyens, soit une majorité d’électeurs, ne peut être un délit, mais une action qui honore les démocrates qui l’ont permise.

L'Union Européenne à l'épreuve de la Catalogne










            partager partager

Disparition de Jan Moreu, le premier directeur de l'IEO




A Aix-en-Provence en 2005 (photo MN)
A Aix-en-Provence en 2005 (photo MN)
Nous apprenons par le blog de David Grosclaude, la disparition en montagne de Jan Moreu, dont le corps a été retrouvé dans le massif pyrénéen de l'Ardiden, un univers très minéral qui oscille entre 2000 et presque 3000 m. Il y aurait randonné seul en début de semaine.

Directeur de l’Institut d’Estudis Occitan durant les années 2000, ce Pyrénéen à la parole rare et réfléchie avait mis l’IEO sur les rails de la rigueur professionnelle.
 
On lui doit notamment la mise en œuvre du Label Oc et la construction intellectuelle de l’Ofici de la Lenga Occitana.
 
Tragique coïncidence, c’est au moment où le mouvement qui exigeait la création de cet Office triomphe que son concepteur disparaît.
 
Homme discret dans un univers où ne manquent pas les personnages hauts en couleur, Jan Moreu a tracé sans tintamarre le sillon de l’occitanisme en écoutant les autres.

Nous avions eu l’occasion de prendre conscience de toutes ses qualités lors d’une de ses visites de terrain en Provence. Il s’agissait alors pour lui, en 2005, d’aider les sections de l’IEO en région à préparer le succès de ce qui deviendrait la première manifestation d’Anèm Òc.
 
Mais au-delà, il voulait d’abord bien comprendre ce qui motivait particulièrement les Provençaux, afin d’en tenir compte au mieux dans son travail de tous les jours.
 
Ses sourires alors disaient à quel point il appréciait cette rencontre.
 
L’équipe de notre journal partage la peine de son épouse, de ses deux enfants et de tous ceux qui l’ont connu et apprécié. 

Lire aussi Occitània tornamai en dòl

 


Mercredi 10 Juin 2015
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d'Aquí d'octobre arrive
Dison que...

Tarabast

Les affrontements entre policiers et manifestants en Catalogne sont nommés par les médias par l’équivalent de “chahut”. Mais derrière un mot c'est un monde complexe qui se dévoile...

A l’ora que s’acaran policiers e manifestants catalans, que s’acarnan lei governants espanhòus a afèblir lei drets d’aqueu país qu’a votat lo 17 d’octòbre de 2017 per son independència, la paraula que s’impausa pertot, dins lei medias dau Principat, es “Aldarulls”.

Tarabast


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.