Quarante ans après les Calandretas toujours vives

Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.

Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Quarante ans après les Calandretas toujours vives






            partager partager

Congrès du Forum d'Oc à Nice samedi prochain


NICE. La réunion des associations majeures de promotion du provençal se réunissent à Nice pour débattre des possibilités de faire passer la langue régionale dans une région de confluences : immigrations de toutes origines, besoin de se retrouver dans une identité ouverte...



Le Congrès du Forum d'Oc se déroulera le samedi 17 novembre à Nice, auditorium du Mamac (Photo XDR)
Le Congrès du Forum d'Oc se déroulera le samedi 17 novembre à Nice, auditorium du Mamac (Photo XDR)
Immigrations qui se croisent sur un territoire à forte identité culturelle mais qui perd l'usage véhiculaire de sa langue...Désir des habitants de renouer avec le véhicule majeur de cette culture, mais perte de compétences, avec la complicité d'une Education Nationale qui organise la paupérisation puis la disparition de la langue d'oc des établissements publics...

Comment créer en occitan dans un environnement qui ne le comprend plus ? 

Voilà quelques-unes des questions qui vont occuper les congressistes du Forum d'Oc, groupement de bonnes volontés qui transgresse les anciennes querelles de graphies pour aller à l'essentiel : soutenir les collectivités qui souhaitent renouer avec la pratique de la langue régionale, mais ne savent comment faire.

Attention ! En raison d'un blocage routier annoncé partout en France, il sera prudent, pour se rendre à Nice, soit de prendre ses dispositions (prévoir un hébergement la veille) ou de ruser en partant tôt le jour du congrès...

 

Vendredi 9 Novembre 2018
Michel Neumuller





1.Posté par Lions Edmond le 16/11/2018 10:36
OUI, TOUT EST DIT ! :
"Immigrations qui se croisent sur un territoire à forte identité culturelle mais qui perd l'usage véhiculaire de sa langue...Désir des habitants de renouer avec le véhicule majeur de cette culture, mais perte de compétences, avec la complicité d'une Education Nationale qui organise la paupérisation puis la disparition de la langue d'oc des établissements publics... "

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

« Bono annado… »

…bèn acoumpagnado ! » C’est-à-dire avec de bons amis ?…ou plutôt qu’elle vous procure longue vie ? Nos vieilles expressions sont peut-être à double sens. Fouillons, fouillons…

« Bono annado… »
Avèn coustumo de nous souveta bèn ritualamen à la debuto de chasco annado uno « Bono annado, (bèn) granado e (bèn) acoumpagnado ! ». Quant de cop l’avèn emplegado, aquesto espressioun, subretout iéu à moun age, e d’un biais tout machinau…


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.