Un projet de Loi pour divorcer le provençal de l'occitan!

Le député maire de Chateaurenard s'est laissé berner par un collectif largement financé par le Conseil Régional, dans le but de légiférer que le blanc est noir, et que la lune est l'astre du jour.

Notre provençal coupé de sa famille, la langue d'Oc, telle que l'a définie Frédéric Mistral dans un fameux dictionnaire qui fait toujours référence ? Mais oui ils l'ont fait ! Ils n'y comprennent tien mais ils l'ont fait.






            partager partager

Campanas de calenas ja dindan


Le texte de Reinat Toscano publié dans le dernier numéro d'Aquò d'Aquí a trouvé une interprète.



Reinat Toscano (photo MN)
Reinat Toscano (photo MN)
Serà pas demorada longtemps sensa responsa la demanda de l’escrivan Reinat Toscano. Lo mes passat aviá congostat nòstrei legeires dau mensuau Aquò d'Aquí am’una cançon de Novè pasmens pas ben risolenta… 

« Campana de Calenas, perqué sonatz ensin ? / Lo mau vos encadena / E ganha plan planin / Aqueli gents que vivon / E duèrmon coma poàdon / Aqueli gent que trimon / Cu plora quora moàron ».

Si vei pas un grand optimisme segur, en temps de guerras. E l’autor demandava se un cantaire voliá pas enmusicar aquelei paraulas. Es en veritat una cantairís que l’a fa, e Jaumeta Ramel es ara a trabalhar leis accòrds d’aquela ballada.

« Es en niçard mon texte, e ela canta en provençau rodanenc, adonc es en trin  de l’adaptar » que nous  dís Reinat Toscano. Dins quauque temps aqueu troç aura benlèu l’astre d’apareisser sus un CD !

Mardi 24 Janvier 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans notre numéro de mai
Dison que...

Francophonie disqualifiée à tout jamais

Faire du français le phare culturel qu'attendent les défenseurs de la diversité culturelle de par le monde, mais tout en balayant cette diversité dans la société française.

Passons sur les ambitions délirantes du président Macron en ce qui concerne l’avenir de la francophonie. Il envisage de tripler le nombre de locuteurs d’ici 2050 et d’en faire la première langue d’Afrique.
Francophonie disqualifiée à tout jamais


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.