La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

Una embelida per la frequentacion dau Trin dei pinhas


Le Train des Pignes a fait le plein tout l’été, et la fréquentation touristique n’explique pas seule cette embellie. Le petit train Digne Nice serait de plus en plus utilisé comme transport domicile travail, à mesure que le prix de l’essence monte.



Degun nos ditz s’es perqué despuèi un an leis anóncias li son fachas en occitan, mai lo Trin dei Pinhas, que religa Niça a Dinha, ves créisser sa frequentacien. Au mes de junh 2012, per exèmple, li aurà agut 6000 viatjaires de mai que per lo meme mes en 2011.  Es arribat mai que d’un còp de vèire de monde se tenir drech tant lei plaças assetadas mancavan. E, ara fau s’avisar de reservar sa plaça, subretot en partença de Niça.
                                          
Lo brave trin que liga lei doas ciutats e subretot lei comunas sus lo camin, enclavadas coma es pas possible, auriá poscut desaparéisser fa quauqueis annadas, avans que lo Consèu Regionau endraïa un programa màger de chantiers de reviscolaments, tròç de draia per tròç de draia. N’i a agut per 48M€ en 2011, mai solament la mitat èra prevista per 2012. 
Ici à l'étape d'Annot. La fréquentation du Train des pignes est en hausse (photo Baquié IEO06)
Ici à l'étape d'Annot. La fréquentation du Train des pignes est en hausse (photo Baquié IEO06)

Le train des pignes pour les déplacements domicile-travail ? Etude en cours.

Es justament aquela pausa d’investiments e de chantiers, qu’explica benlèu que s’enaussa la frequentacien. Aquelei chantiers sarián causa qu’en 2007, lo trin maritimò-aupenc  èra en basseis aigas, amé 260 000 viatjaires solament, en luec dei 500 000 de 2005, un chiffre que benlèu 2012 retrobarà.
 
Pasmens, amé la creissénça de la practica, es pas previst de crompar de novèlas maquinas. Mai un estud idau Consèu Regionau Paca, menada fins qu’a l’annada 2013, deu vèire se sariá pas possible de faire passar la cadéncia dei trins a un totei lei quart d’ora au moment que tot lo monde va travalhar o estudiar , en partença de Niça, e perqué non puèi de Dinha, monte la Comunautat de comunas i pensa. La creissénça dau pretz de l’esséncia sariá pas per ren per que la demanda s’aussa.
 
Un autre projècte, encara a Niça, sariá de religar Trin dei Pinhas e Transvai e de coordonar leis oraris de l’un e de l’autre.
 
Mai la pausa de chantiers s’acabarà en 2013, que mai que d’un sarà enca’un còp endraiat. De vèire se lo monde alòr sarà tant atrivat per lo trin coma en 2012.

Mardi 4 Septembre 2012
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.