La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

Se banhar de cotria a La Seina per Novè


LA SEYNE. La tradition du bain de Noël est vive dans cette commune littorale où un randonneur a lancé l'idée voici quelques décennies. Occasion de se retrouver, défi hivernal sans autre enjeu que celui de partager un moment...Chaleureux.



Plage de Saint-Elme, à La Seyne...(photo Communication La Seyne DR)
Plage de Saint-Elme, à La Seyne...(photo Communication La Seyne DR)
Ara bailèjada per lei Escorreires Seinencs, lo banh de Novè es una tradicien recenta a La Seina (83). Frederic Morin, un escorreire, justament, aviá agut l’iniciativa, au mens avans 1989…premièra piada d’aquel afaire populari que pòdon nos donar leis archivas localas.

La tòca es segur premier d’acampar de monde per una escomessa, en convivència. Lei coratjós s'éron donat rendetz-vos dimenja 18 decembre a 11h plaja Sant-Elme, mai tre 9h30 lo monde podiá l’i venir parlar, beure de vin caud...E recebre lo capèu roge.

L'i siguèron  premiats lo mai joine, lo mai ancian, e aqueu qu’es vengut dau país lo mai aluenchat.

Mercredi 14 Décembre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.