Catalogne : pourquoi le référendum d’autodétermination ?

Depuis que les Félibres ont chanté « Catalan de liuen o fraire… », nos voisins, frères linguistiques, ne nous laissent pas indifférents. Le premier octobre prochain ils choisissent de devenir indépendants, ou pas. Essayons d’expliquer pourquoi et comment.

Les médias français ont un mal certain à appréhender la réalité de la situation politique catalane d’Espagne. Avec, disons-le, une tour Eiffel en tête, les journalistes de la télévision hexagonale, en général, plaquent une conception française sur une réalité catalane.






            partager partager

Quand l'arabe et l'occitan se découvrent l'un l'autre


AIX. Le 13 février 2014 à Aix-en-Provence, Vincent Peillon a signé une convention avec l'Institut du Monde Arabe, pour favoriser l'enseignement des langues méditerranéennes. Les élèves du cours de provençal du lycée Cézanne en ont profité pour faire connaître quelques trésors poétiques.



Vincent Peillon a signé un partenariat avec l'Institut du Monde Arabe (photo XDR)
Vincent Peillon a signé un partenariat avec l'Institut du Monde Arabe (photo XDR)
La visite de Vincent Peillon, le ministre de l'Enseignement, à Aix-en-Provence le 13 février 2014 n'était pas destinée à s'intéresser aux langues régionales, pas plus au provençal qui y est enseigné qu'à une autre.

Accompagné de Jack Lang, l'actuel président de l'Institut du Monde Arabe (Paris), le ministre venait voir les élèves du cours d'arabe du lycée Cézanne, et leur professeur.

En effet ce lycée propose une section expérimentale permettant aux élèves d'explorer les langues méditerranéennes. L'établissement propose aussi grec et latin.

Ainsi le Ministère et l'IMA ont signé une convention pour favoriser l'enseignement de l'arabe, et Vincent Peillon a voulu inscrire cette convention dans une action plus vaste favorisant l'enseignement des langues méditerranéennes.

Et comme l'occitan n'est pas une langue scandinave ...

Par bonheur, ce lycée aixois propose un cours de langue régionale assez couru. "J'ai une bonne soixantaine d'élèves" souligne Didier Maurell, leur professeur depuis une décennie.

Une prouesse, car il y a peu, le provençal n'existait pas dans le système informatique du rectorat. Les élèves de troisième ayant choisi cet enseignement, avaient du mal à choisir ce lycée, s'ils n'étudiaient pas dans le secteur scolaire. Et c'est pourtant le seul lycée aixois qui propose un enseignement de langue d'oc.





Un intérêt marqué du lycée aixois pour les langues méditerranéennes

Le lycée Cézanne propose une découverte des différentes langues méditerranéennes (photo XDR)
Le lycée Cézanne propose une découverte des différentes langues méditerranéennes (photo XDR)
Une information volontariste et ciblée menée par l'enseignant permet en général d'obtenir un effectif notable au cours de langue d'oc. Des projets pédagogiques attrayants permettent ensuite de soutenir l'intérêt des élèves.

Et, pour l'occasion de la visite de Vincent Peillon et de Jack Lang, les élèves du cours de provençal ont chanté le couplet d'une chanson de marin en arabe, au grand étonnement ministériel.

S'en est suivi la lecture d'un extrait du Pouèmo dóu Rose, bien vu l'année du centenaire de la disparition de Frédéric Mistral, son auteur : "Uno danso sus lou Rose, uno danso dins lou soulèu / uno danso emé lis erso, uno danso di parla de mar."

Dans ce chant qui évoque la Foire de Beaucaire, il est question des Tunisiens, qui en emportent le prix, et sont congratulés par les consuls de la Ville.



Didier Maurell enseigne le provençal au lycée Cézanne (photo MN)
Didier Maurell enseigne le provençal au lycée Cézanne (photo MN)
"Il faut valoriser ce que nous avons en commun, mais ne pas construire cela sur l'abandon de nos singularités" a dit le ministre, sollicité par les caméras de France 3 Région.

A voir si, le ministre parti, ces paroles seront retenues ou oubliées par les autorités régionales de l'Education Nationale. 

Ici le reportage de France 3

Dimanche 23 Février 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d’Aquí de septembre marche sur les cendres

Dison que...

France info et l'altérité

Si vous voulez comprendre ce qui se joue en Catalogne, croyez-moi, évitez les médias publics français.

France info et l'altérité
ça ne s'arrange pas. La couverture du référendum catalan pour l'indépendance prévu pour le 1er octobre prochain est toujours aussi mal assurée par la plupart des chaînes de TV et stations de radio publiques françaises.



 

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.