La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

Per lo premier còp es lei Regiens que decidan que faire dei fons europencs

866 millions pour le développement économique entre 2014 et 2020.


Lundi 26 janvier à Marseille, un séminaire a réuni des centaines d’acteurs du territoire. En jeu, la destination de plus d’un milliard d’euros issus de « financements opérationnels européens ». Négociée depuis un an l’enveloppe doit d’abord financer l’innovation, la transition énergétique et la formation. Mais dans un contexte régional aux obstacles importants.



Beaucoup de millions, et beaucoup de questions. Séminaire FEDER à Marseille le 26 janvier 2015 (photo MN)
Beaucoup de millions, et beaucoup de questions. Séminaire FEDER à Marseille le 26 janvier 2015 (photo MN)
Per lo premier còp dins l’istòria de la construccien politica europenca, lei Regiens de França son una « autoritat de gestien ».
 
E per la pontannada 2014-20 Provença Aups Còsta d’Azur injectarà 866 miliens d’€uròs dins l’economia regionala. La mitat nos vèn de l’Unien Europenca. Es a dire finalament de l’escotisson que li pagan leis Estats.
 
Aquela canhòta, pròcha dei 869 miliens de la pontannada precedenta de 2007-14, la Provença la mestrejarà per la màger part.
 
L’Estat deu, tre ara, passar l’empenta ai Regiens. Mai am’una nuança dei gròssas ; lei FEADER, fons europencs devoluts a l’ajuda a l’agricultura e ai territòris ruraus, l’Estat ne’n garda la man. Una bèla man, bòrd que ten 476 M€, per la pontannada 2014-20.
 
Encara que l’Estat ne’n deurà remborsar 2 miliards au totau per la França, coma l’a decidat una negociacien acabada lo 27 de janvier.
 
Diluns passat, l’anfiteatre de la Vilà Mediterranèa a Marselha, amé d’autrei salas, èra clafit de monde per lo seminàri qu’a acampat la Regien Provença. Sa tòca èra de discutir la politica qu’autorisa una tala bana d’ abondància.

La Provença investirà mai que demandat dins la transicien energetica

Les efforts attendus pour la transition énergétique compenseront d'abord les effets désastreux de l'étalement urbain. Les transports représentent le tiers de l'énergie dépensée en Provence (photo MN)
Les efforts attendus pour la transition énergétique compenseront d'abord les effets désastreux de l'étalement urbain. Les transports représentent le tiers de l'énergie dépensée en Provence (photo MN)
Mai dejà la reparticien mai o mens n’èra decidada entre Regiens, Estats e Unien Europenca. La negociacien, endraiada tre 2013 entre totei, s’es facha sur la basa de règlas decidadas per l’Euròpa.
 
Adonc, per ce qu’es dei 866 M€ de FEDER, lei fons que devon aigar l’economia, fòra de l’agricultura, lei bòscs e la pesca, vaquí ce que la Regien Provença a chausit d’atribuir.
 
La transicien energetica, gròs afaire dau moment, se veirà consacrar 22 M€, lo tèrç dau totau. « L’Euròpa demandava a totei lei regiens dei 28 d’i consacrar au mens 25% dei FEDER reçauputs, mai nosautres i investirem 34 % ! » se congosta l’elegida ecologista Annick Delhaye.
 
Es que lo programa es ambiciós en Provença, que pensa la vici presidenta ; « la Regien vòu divisar per dos la consomacien d’energia per 2050, e nos fau afortir la part dei energias renovelablas que nos fan ren que 10% de mai. »
 
Li sovetam ben de plaser ! Es que nos ditz que lo tèrç de la consomacien d’energia en Provença nos vèn dei transpòrts. E ela de s’imaginar qu’amé de pargues relèus entre veituras e trins o carris, li aurà de progrès. 

Apielar lo desvolopament, encara qu'amé l'especulacien fonciera...

L'investissement dans l'innovation était une règle forte pour la Commisssion Européenne. Mais quid des industries traditionnelles qui maillent le territoire et de ses emplois ? Ici les solutions de stockage informatique de Starchip, dans le Pays d'Aix (photo MN)
L'investissement dans l'innovation était une règle forte pour la Commisssion Européenne. Mais quid des industries traditionnelles qui maillent le territoire et de ses emplois ? Ici les solutions de stockage informatique de Starchip, dans le Pays d'Aix (photo MN)
Son leitmotiv es : « redusem  l’usatge de la veitura en vila ! ». L’empacha es que despuei quaranta ans, a totei lei nivèus, chasque poder a laissar bastir de’n pertot. Fin qu’a l’espandiment maximau de l’ostau individuau. N’i a de’n pertot e chascun a besonh d’anar trabalhar o s’espacejar luenh dau sieu… mai li va pas d’a pè. L’Euròpa pagarà per lo laissa-bolhir dei captaus, d’annadas a-de-rèng.
 
L’autre troças d’aquela envolopa serà l’apielament a l’inovacien. Per lo delegat de Michèu Vauzelle a l’Economia e tanben a la Recèrca, Bernat Morel, se tracta ben de favorisar l’industria, tant la tradicionala coma la ponchuda. « Devèm trobar subran d’emplecs industriaus, que senon respondrem pas au besonh d’emplecs ».
 
Mai podèm seguir Jaque Boullesteix, que presida l’agéncia d’investiment Paca Investiment, quand sotalinha que « s’es ben en periòda de crisi que fau investir dins l’inovacien, fau ben dire que lei bancas li agradan mai d’ajudar l’imobilier, e la pressien imobiliària pesa sus l’activitat economica en Provença ».
 
Aquí tanben l’escomessa serà de pas utilisar lei fons europencs per compensar tot ce qu’empacha l’especulacien fonciera.
 
Espèra pereu, Provença Aups Còsta d’Azur, dins la formacien, que li consacrarà 298 M€. A l’ora que d’entrepressas li agradan mai d’embauchar un obrier polonés o eslovaque que de formar un aprendís, que li costarà mai, fau sovetar ben de plaser an’aquelei qu’espèran que la formacien dispensada en Provença aprofiecharà deman a l’economia e a l’emplec en Provença.

Interrogaciens per ajudar lei territòris dau rèire país

Dans quelle mesure les fonds structurels boosteront-ils le développement si l'installation d'entreprises, d'agriculteurs et de particuliers se heurte à l'intense spéculation foncière et immobilière en Provence ? (photo MN)
Dans quelle mesure les fonds structurels boosteront-ils le développement si l'installation d'entreprises, d'agriculteurs et de particuliers se heurte à l'intense spéculation foncière et immobilière en Provence ? (photo MN)
Rèsta la politica dei territòris. L’Euròpa am’ un budget en descreissènça ne’n fa pas una prioritat, a la decepcien dei premiers cònsols dei país, coma Crestian Louis, elegit que representava lei nòu comunas dau País de Faiença : « coma alestir una vertadiera politica forestiera, e conciliar lo pretz de la tèrra, cara, e la necessitat per lo monde e lei entrepressas de posquer plantar cavilha au nòstre ? »
 
Se vei pron, leis ajudas europencas podràn pas anullar leis empachas que s’es bastida soleta la societat provençala.
 
Mai aquela pòu utilisar la bèla canhòta europenca per assajar de restancar leis efècts de quaranta ans de maugovèrn. Veirem coma tre la premiera setmana de febrier, quand totei leis actors parlaran dei FEADER provençaus a Marselha.
 
Aquí se tractarà ben de despensar 476 M€. Mai coma l’avèm aprés lo lendeman d’aqueu seminàri marselhés, la França deurà remborsar 2 miliards d’€uròs, au títol de la politica agricòla, qu’auriá pas degut reçaupre per la pontannada 2007-14. 

Ecrit en provençal maritime avec les suggestions lexicales d'Alan Barthélemy-Vigouroux

Mercredi 28 Janvier 2015
Michel Neumuller



Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.