Mille excuses...

Un petit retard pour la réception de notre mensuel n° 300. Désolé et aidez nous à faire mieux.

Qu'il est difficile de tenir la gageure! Un numéro par mois, de bonne qualité, dans les temps. Cette fois-ci nous n'y arrivons pas vraiment.






            partager partager

Mille excuses...


Un petit retard pour la réception de notre mensuel n° 300. Désolé et aidez nous à faire mieux.



Qu'il est difficile de tenir la gageure! Un numéro par mois, de bonne qualité, dans les temps. Cette fois-ci nous n'y arrivons pas vraiment.

Vite et bien, c'est parfois une gageure. Là nous choisissons "bien"

Nous promettions notre mensuel numéro 300 (un évènement!) pour fin octobre. Mais il sera reçu vers mi-novembre, un peu avant pour certains, si La Poste veut bien...

La raison en est simple, un certain épuisement : partir en reportage à Barcelona, passer du temps à enquêter et concocter un dossier dont nous sommes fiers...mais être aussi  au four et au moulin : car notre journaliste, pour essayer de vivre avec un revenu décent, travaille aussi par ailleurs. 

Bref, nous n'allons pas nous plaindre, mais vous affirmer que, cette fois-ci, aller vite et bien, ce n'était pas possible.

Alors nous avons choisi d'aller bien.

Positivons! Ceux qui ont pris ou renouvelé leur abonnement avec un peu de retard recevront surement ce n° exceptionnel.

Les autres, ceux qui sont abonnés...potentiellement, sachez que vos efforts nous aideront à faire mieux. Et vous avez le temps de vous abonner en pratique, du coup.

Et à tous merci de votre compréhension.

Jeudi 2 Novembre 2017
Aquò d'Aquí




1.Posté par Elisabeth PAIN le 09/11/2017 18:19
Pas de souci, ne vous inquiétez pas, il vaut mieux tard (et bien) que jamais. Merci à vous tous

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

1851 : defendre la Republica en provençau

L’historien Renat Merle nous rappelle que la résistance au coup d’Etat du 2 décembre 1851, fut le fait de ruraux qui parlaient occitan. Les meilleurs défenseurs de la République française. Avis aux Républicains amnésiques de 2017.

1851 : defendre la Republica en provençau
A la fin de l’an 1848, un aventurier politic, Louis Napoléon Bonaparte, es estat elegit president de la Republica, amb lo prestigi de son nom e l’adesion de l’immense monde rurau, que portava seis esperanças de dignitat e de progrès.

Mais dins lei fachs, lo President bailejava la Republica dau partit de l’Òrdre, valent a dire la Republica conservatriça, aquela dei Gròs.
 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.