Catalogne : pourquoi le référendum d’autodétermination ?

Depuis que les Félibres ont chanté « Catalan de liuen o fraire… », nos voisins, frères linguistiques, ne nous laissent pas indifférents. Le premier octobre prochain ils choisissent de devenir indépendants, ou pas. Essayons d’expliquer pourquoi et comment.

Les médias français ont un mal certain à appréhender la réalité de la situation politique catalane d’Espagne. Avec, disons-le, une tour Eiffel en tête, les journalistes de la télévision hexagonale, en général, plaquent une conception française sur une réalité catalane.






            partager partager

Mai de 500 000 Catalans manifestavan per l’independéncia lo 11 de setembre

Amé nòstre mandat especiau a BCN


BARCELONA. La manifestation géante de Barcelone n'était pas la seule en Catalogne, pour la Diada, avec un mot d'ordre indépendentiste : « a punt ! ».



17h14 : "A punt!"...lèsts per un referendum d'independéncia catalana (photo MN)
17h14 : "A punt!"...lèsts per un referendum d'independéncia catalana (photo MN)
Despuei 2011, amé l’idèa d’Independéncia que créis, la Diada de Catalunya es mai politica qu’aperavans. Lei Catalans festejan aquela data que celebra la desfacha de son país, amé la presa de Barcelona per leis armadas de Felip IV e de Loís XIV, en 1714.
 
L’onge de setembre 2016, leis organisators de l’Assemblea Catalana avián decidat de decentralizar la manifestacien, d’un latz per mòstrar que la revendicacien d’independència èra partejada dins tot lo territòri, d’un autre per evitar d’atirar l’atencien de terroristas sus la sola ciutat de Barcelona. Manifestavan adonc a Barcelona, Girona, Lleida, Tarragona e Salt, despuei lo Ponent fins ais illas Balearas.
 
« A punt ! » (lèst) Un terme de cosina que cridavan 500 000 personas, dins la capitala catalana, onte s’acampèron a l’Arc de Trionfe, l’avenguda Lluis Companys que mena a la mar. S’i escampilhavan de grops de castellers, bastissant d’efemèrei piramidas umanas, un exercici que reclama simbolicament lo concors atentiu de totei per l’encapar.
 
Se la lenga catalana es segur tant dins totei lei bocas coma sus totei lei bandièras, ce qu’interessa lei manifestaires es ben la separacien d’amé l’Espanha. Entendre « bye bye Espanha ! » am’un sorire e un gèste d’adieu de la man es frequent dins la fola. « Sabètz, basta de pagar per la corrupcien ! » que ditz una bibliotècaria venguda amé sei doas filhas de Granollers, a cinquanta quilomètres, « per l’alimentar pagam mai de vint per cent d’impòst a l’Espanya, que nos tòrna mens de detz per cent en rotas o espitaus ».

Referendum per 2017

Grop de Castellers a la manòbra, avenguda Lluis Companys. S'agís, per totei, d'èstre atentiu a ce que fa l'autre...un biais simbolic de mòstrar que fau èstre unit per encapar (photo MN)
Grop de Castellers a la manòbra, avenguda Lluis Companys. S'agís, per totei, d'èstre atentiu a ce que fa l'autre...un biais simbolic de mòstrar que fau èstre unit per encapar (photo MN)
A chascun èra distribuit un ceucle de carton jaunejant, per se gardar dau solèu, e per brandussir ensems a 17 oras 14,  simbolicament.
 
Lo novèu president de la Generalitat, Carles Puigdemont, un centrista, eu  manifestava a Girona, onte a desclarat qu’un novèu referendum per l’independéncia seriá prepausat a l’Estat Espanhòu per 2017.

En 2014 una consulta aviá donat una majoritat per l’independéncia. « Illegau ! » aviá respondut lo Tribunau Constitucionau d’Espanha. Una posicien que lei manifestaires de la Diada s’en garçan , segur.
 
Pasmens, se de la drecha catalana a la gaucha, totei lei personatges politics semblan d’accòrd per aquò, la premièra cònsola de Barcelona, Ada Colau, a ben manifestat, mai au mitan de la fola e luenh dau personau politic catalan dei pontins .

L’alcadessa, una alternativa que siguèt elegida l’an passat amé 35% dei vòts, voliá pas se mesclar amé lei politicians dau sistèma, e a totjorn evitat de dire se voliá o non l’independéncia.

Mercredi 14 Septembre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d’Aquí de septembre marche sur les cendres

Dison que...

France info et l'altérité

Si vous voulez comprendre ce qui se joue en Catalogne, croyez-moi, évitez les médias publics français.

France info et l'altérité
ça ne s'arrange pas. La couverture du référendum catalan pour l'indépendance prévu pour le 1er octobre prochain est toujours aussi mal assurée par la plupart des chaînes de TV et stations de radio publiques françaises.



 

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.