La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

Lo sòda rendriá agressius lei joines enfants


USA. Non seulement les sodas participent de l'obésité croissante des jeunes, mais il rendraient agressifs selon une étude américaine. Le phénomène touche essentiellement les milieux populaires.



Des bulles qui conduisent aux baffes (photo XDR)
Des bulles qui conduisent aux baffes (photo XDR)
Dejà  lo sabiam, lei bevendas gasosas èron causa d’obesitat, e, ben sucradas, de diabeta pereu. Associat a « d’hamburgers » gras e a de sucrariás, es la « jungle food » que fa un chaple dins la joinessa popularia.
 
E vaquí qu’un estudi publicat dins lo Journal of Pediatrics nos apren qu’en mai d’aquò li auriá un ligam entre sòdas e agressivitat. De cercaires de l’Universitat americana de Columbia an mostrat que la consomacion d’aquelei bevendas e la creissènça de l’agressivitat dei nistons lei mai joines van de cotria.
 
L’estudi menat amé 3000 enfants de cinq ans que restan dins vint ciutats americanas, partejèt aquel escapolon en doas populacions : aquelei que bevon au mens un gòt de bevenda gasosa sucrada chasque jorn, e aquelei que ne’n bevon jamai.
 
Lo resultat es esfraiant. Lei beveires afogats de sòdas son dos còps mai agressius que leis enfants que ne’n bevon pas. 

Les bulles rendent agressif

Se baton mai e rompan mai sovent lei joguets deis autres. « Li a un ligam bèn clar entre la quantitat de sòdas que bevon e lo comportament agressiu » ditz Shakira Suglia , una dei cercairitz de la còla de Columbia.
 
Mai en meme temps, tempera, que la màger part deis enfants èron d’un mitan populari, e mai que mai de familhas mònòparentalas, çò que fai un escapolon pas tant representatiu de tota la populacion.
 
D’un autre latz, fa veire que lo fenomène pertòca mai lei mai paures e destabilisats.
 
De sabe, s’es lo sòda que lei fa agressius, ò  sa situacion sociala que li fa consomators màgers de sòdas ?

Dimanche 25 Août 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.