La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

Li son encara un còp…Massilia Sound System sur son trente…et un sonore

Le nouveau CD du Massilia est une fête consciente sur fond de chasse aux cònòs


Le Dernier CD du groupe créé voici trente ans sort ce mardi. Révoltes sincères sur pistes soignées, en occitan et français, pour une création qui fera date.



"Tous ces mots qui nous mangent le cerveau" et aussi ceux qui nous aident à y résister (photo XDR)
"Tous ces mots qui nous mangent le cerveau" et aussi ceux qui nous aident à y résister (photo XDR)
Li siam…ce sera l’intro du dernier CD de Massilia Sound System qui sera dans les bacs ce mardi 21 octobre.
 
Comme depuis trente ans, le groupe emblématique « y est » à partir d’un monde musical fait de samples retravaillés, souvent des blues du Delta et des reggaes, sur lequel il parsème des voix de Marseillais qui commentent l’époque à leur façon, parfois sur le répondeur du Massilia. 
 
De la voix, Gari Grèu, Papet Jali et Tatou le répètent, en français comme en occitan : « ce qu’il nous faut / des idées qui rassemblent / se retrouver ensemble / On sera jamais trop / ce qu’il nous faut….démasquer les cònòs …libérer les cervelles / pour rendre la vie belle »… (Si lèva mai la cançon).
 
Que dire de Janvié Claider D.  aux claviers, du DJ Kayalik et des cordes pincées par Blu ? A force de dire que c’est génial, une fête à écouter conscient, on finira par penser que nous le disons par habitude. Et on aurait tort.
 
Alors mieux vaut aller investir dans ces quarante minutes de convivència en attendant que le groupe vous offre le pastagà devant la scène. 

Leur chemin n'est pas privé

Le groupe trentenaire a fêté son anniversaire à la Fiesta des Suds le 16 octobre...où Catherine Ringer s'est mêlée à la fête, micro en mains (photo Alex DR)
Le groupe trentenaire a fêté son anniversaire à la Fiesta des Suds le 16 octobre...où Catherine Ringer s'est mêlée à la fête, micro en mains (photo Alex DR)
On dira juste que le CD est mastérisé par Lionel Delannoy, de l’Estudiò, à La Ciotat. Nous surveillons particulièrement le travail de ce jeune ingénieur du son depuis que Moussu T. (toujours Tatou et Blu) a sorti en 2010 « Putan de cançon ». Souplesse, écoute des artistes et inventivité caractérisent son boulot, qui peut être reconnu presque à coup sûr à l’écoute.
 
« Je marche avec ceux qu’on veut déshabiller » chante le Massilia, ou « bienvenue mon camarade, mon chemin n’est pas privé », ou encore, sur un air d’accordéon, « capitale, originale, ma ville réveille-toi / monte la calor convida / a un mesclum mirgalhat ». Il faut aller écouter ce résumé de l’histoire créative du Massilia, en forme de tremplin pour l’avenir, sur un fond de société qui s’est totjorn que mai individualisée en trente ans.
 
Cependant regardons bien, car « ara viés l’estèla dins tot aquela crassa » (La respònsa es dins lo vent). Et soyons attentif au texte de Papet J. « Pourquoi je morfle ». Beaucoup s’y retrouveront.

Pour vite se mettre entre les oreilles cette petite heure de chaleur humaine, de révolte inventive et d’espoirs, mis à part les bacs, allez faire un tour sur www.massilia-soundsystem.com ou sur www.lechantdumonde.com

La vidéo

Voir aussi la vidéo du MSS, tournée à Port de Bouc par "Le chateau de la Vieille Montagne"

Lundi 20 Octobre 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.