La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

Li Cantejadas acampon tres milo persouno à-z-Ais


AIX-EN-PROVENCE. Tous les deux ans cinq cents enfants des écoles bénéficiant d'un enseignement en provençal viennent chanter devant le public aixois.



Avec les familles et amis, environ 3000 personnes se déplacent pour entendre chanter occitan (photo MN)
Avec les familles et amis, environ 3000 personnes se déplacent pour entendre chanter occitan (photo MN)
« A iéu me sèmblo impourtant que lis enfant poscon reçaupre aquéu patrimòni que nos vèn di grand ». Agnès a ja vist passa soun drole à l’escolo d’Aubagno, e aro es la sorre, Lisoun, que i’es. L’escolo Mermoz se ié fai de prouvençau, e uei touto la colo ensegnarello es à-z-Ais pèr li Cantejado.
 
Tóuti li dous an aperaqui cinq cènt escoulan s’acampon au Pargue Jourdan d’Ais, pèr canta en lengo nosto souto la bagueto de Gèli Maille, aro mèstre especialisa en proujèt musicau.
 
 

L’ourquèstro en 2017 èro emé forço percussioun, e uno bono part di cant èron éli nouvèu, coumpousa pèr l’escasènço.  
 
Pas liuen de 3 000 persouno an assisti à la vesprado, que li servìci de la Vilo d’Ais avien forço bèn prepara.

Mercredi 14 Juin 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.