Mille excuses...

Un petit retard pour la réception de notre mensuel n° 300. Désolé et aidez nous à faire mieux.

Qu'il est difficile de tenir la gageure! Un numéro par mois, de bonne qualité, dans les temps. Cette fois-ci nous n'y arrivons pas vraiment.






            partager partager

Lèi Peillon : un trabalh de formiga per faire intrar lei lengas regionalas dins lo tèxte


La Felco, le député UDB Paul Molac et une équipe restreinte ont planché sur le texte, cherché l’efficacité pour modifier le texte initial, et obtenu le soutien de dix-huit associations. Le projet ignore encore totalement l’enseignement des langues régionales. Ramer à contre-courant a exigé une stratégie, et de nombreuses heures de travail ingrat.



Le texte initial de Vincent Peillon ne parle pas du tout de l'enseignement des langues régionales (photo XDR)
Le texte initial de Vincent Peillon ne parle pas du tout de l'enseignement des langues régionales (photo XDR)
Se ne’n es parlat que per debatre dei ritmes escolaris fins qu’ara, de la Lèi Peillon, dicha de « Refondacion de l’Escòla ». Presentada lo 23 de janvier au Consèu dei Ministres per son raportaire, Vincent Peillon, ditz que son alestiment deu « redinamisar lo dialògue amé lei partenaris de l’Escòla » que son lei parents, lei collectivitats localas…
 
Mai fin qu’ara aquela concertacion es a sens unic, dei partenaris vèrs lo Ministèri, pasmens totjorn mai que fòrt, perqué organisat per la Felco. La federacion d’associacions d’ensenhaires a obrat « nuech e jorn » que nos ditz sa secretària Maria-Jana Verny, entre decembre e janvier, per comprendre lo tèxte, sei trapèlas, e lei biais de leis evitar.
 
« Amé lei deputats, senators e autreis elegits que semblan sensibilisats an’aquela tòca, avèm pensat favorisar cinc amendaments per reintrodurre lei lengas regionalas dins la Lèi » qu’aponde MJ Verny. « Mai en veritat e per far simple, n’i a que dos que seràn fondamentaus ».
 
Premier, chasque còp que, dins la Lèi prepausada ai parlamentaris, li a escrich « lenga », lei deputats son convidats a demandar que siegue ajustat : « estrangiera o regionala ». Puei, coma lo projèct de Lèi ditz que « chasque dròlle deu aprendre una lenga estrangiera a partir dau cors preparatòri », la Felco a vogut que siá apondut : « podràn començar una lenga regionala a paritat orari tre la mairala ».

"Soyez présents au Parlement lors des débats !"

Marie-Jeanne Verny : "il fallait d'abord un travail sérieux pour placer les bons amendements là où ils sont nécessaires" (photo Clemenç Pech - La Setmana)
Marie-Jeanne Verny : "il fallait d'abord un travail sérieux pour placer les bons amendements là où ils sont nécessaires" (photo Clemenç Pech - La Setmana)
Lo rèsta, èra de trabalh, de nuechs a discutir, d’estrategia a afinar. En quauquei mòts, la Felco a vogut se faire espatlar per una associacion màger coma l’Associacion dei Professors de Lengas Viventas, naissuda fa un siècle, que farà de lobbying pròche dei deputats. Puei, lo telefon deis estacats parlamentaris favorables ai lengas regionalas a caufat ! « Es talament mai poderós qu’un corrier que te respondràn per abituda », comenta Maria Jana Verny.
 
La demanda de la Felco es pas complicada : siguètz present au  Parlament e au Senat e demandatz leis amendaments que siatz d’acòrd coma l’avètz escrich. Pas mai.
 
L’òbra màger siguèt bèn de demandar eficaçament ai parlamentaris de comprendre l’enjuec e lo mejan d’arribar a modificar lo projèct de Lèi. « Per aquò lo trabalh de fons siguèt de trobar per chasque lenga regionala de França una associacion de parents e una autra de professors, que siguèsson representativas » ajusta encara un còp la secretària de la Felco. Son aquelei que parlèron a sei parlamentaris.
 
Aqueu trabalh de Roman posquèt acampar dètz-e-uech associacions, sinhatàrias de la peticion qu’ara es disponibla. E lo site web de la Felco rènde còmpte dau resultat : de desenas de letras mandadas per de deputats, cònsols, senators, conselhiers generaus. E mai que d’un es Provençau o Gavòt. Una proesa, tant aquelei son assautats de demandas acrimoniosas d’aparaires, tròp conoissuts au nòstre, de l’atomisacion de la lenga d’òc. 

Dix-huit associations représentant l'ensemble des défenseurs de l'enseignement des langues de France

Dins aquela òbra sembla que l’acampament deis aparaires dei lengas regionalas en França siguèt l’argument màger que farà bolegar mai que d’un parlamentàri. E de tot biais, es aquò que farà… son educacion.
 
Per la Felco, l’afaire siguèt bèn lo mai important que siegue. « Toteis aquelei peticionaris per la sinhatura de la Charta Europenca dei Lengas Minoritaris, devrián bèn la legir, s’interessar ais ponchs que vòu signar la França, e veiràn que per l’occitan li aurà pas mai que ce qu’avèm dejà, e que per d’autrei lengas, coma lo Còrse, seriá una reculada. Es la Lèi que comptarà per l’avenir ! » sotalinha tres còps Maria Jana Verny.

Mardi 26 Février 2013
Michel Neumuller





1.Posté par robert Perrotto-André le 27/02/2013 11:49
Saria-t'i possible de publicar lei noms deis elegits, consols deputats e conselhers regiopnaus dei BdR
qu'a signat quiauquaren que quie siegue per lei lengas vivas dei regions de França.
Dison de òc mai son encalats.

Amistadosament
robèrt
e subretot per l'occiotan e lo dialecte provençau.

2.Posté par Michel Neumuller le 27/02/2013 13:35
La liste des élus ayant soit répondu à la Felco, soit s'étant manifestés auprès du ministre est disponible sur http://www.felco-creo.org/mdoc/detail_fr.php?categ=action&id=1282
Profitons en pour ajouter à l'article que la Felco s'est adressée à l'Association des Professeurs de Langues Vivantes, à laquelle elle adhère, pour faire porter courriers et missives concernant cette affaire.

3.Posté par Maria Joana Verny le 27/02/2013 14:55
Mercés a Aquo d'Aqui per l'article.
Metèm a jorn regularament la lista dels interveneires. Las questions escrichas son de mai en mai nombrosas a flor e mesura que lo temps passa.
Vaqui la darrièra tièra : http://www.felco-creo.org/mdoc/docs/t_doc_2_20130227101323.pdf (mesa a jorn 27 de febrièr).
Es pas enebit a nòstres collègas provençals de tornar sollicitar sos elegits, en s'apiejar sus nòstre corrièr de genièr : http://www.felco-creo.org/mdoc/docs/t_doc_2_20130116090527.pdf, e mai que mai suls amendaments prepausats : http://www.felco-creo.org/mdoc/docs/t_doc_2_20130127161418.pdf.
Dins los jorns que venon, tornarem metre a jorn lo sit a l'adreiça http://www.felco-creo.org/mdoc/detail_fr.php?categ=action&id=1282.
Lo darrièr comunicat del president Martel, qu'analisa las resultats de l'accion : http://www.felco-creo.org/mdoc/docs/t_doc_2_20130225161129.pdf.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


300 ! un dossier spécial Catalogne à l'heure décisive

Dison que...

Primadié, Jòrgi Reboul, Pèire Rouquette, votre souffle nous inspire

Le référendum pour l'indépendance de la Catalogne est jugé illégal par le Tribunal Constitutionnel Espagnol. Aussi le gouvernement judiciarise cet événement politique, et fait taire les sites internet qui en informent les citoyens.

La gravité croissante des évènements de Catalogne nous interpelle. Bien sûr c’est loin d’être le seul pays au monde à connaitre ce type de tension. Et nous vous avons peu parlé de la Syrie ou  de la Libye…

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.