Catalogne : pourquoi le référendum d’autodétermination ?

Depuis que les Félibres ont chanté « Catalan de liuen o fraire… », nos voisins, frères linguistiques, ne nous laissent pas indifférents. Le premier octobre prochain ils choisissent de devenir indépendants, ou pas. Essayons d’expliquer pourquoi et comment.

Les médias français ont un mal certain à appréhender la réalité de la situation politique catalane d’Espagne. Avec, disons-le, une tour Eiffel en tête, les journalistes de la télévision hexagonale, en général, plaquent une conception française sur une réalité catalane.






            partager partager

Laïcitat regionala sota l’agach de Dieu


Les associations qui prétendent à une subvention régionale devront désormais signer une charte « du respect des valeurs de la République ». Et afficher le préambule de la Déclaration des Droits de l’Homme.



le Conseil régional en séance plénière le 8 avril (photo MN)
le Conseil régional en séance plénière le 8 avril (photo MN)
Pas la pena de s’escondre darrier son pichon det, la mesura que vènon de votar lei conselhiers regionaus dèu visar d'associaciens musulmanas o que fan mestier d’organisar la vida d’immigrats segon d’autrei valors supausadas.

La Regien Provença Aups e Còsta d'Azur, seguent l’anóncia de son novèu president LR, a adoptat divèndres l’obligacien, per leis associaciens subvencionadas, de signar una charta « dau respect dei valors de la Republica ».
 
Dins l’expausat dei motius, lo rapòrt pensa dever rementar que lo Consèu Regionau Provença « representa lei valors republicanas » de la Constitucien de 1958  : « La França es una Republica indivisibla, laïca, democratica e sociala. Assegura l’egalitat davant la Lèi de totei lei ciutadans sens destriament d’origina, de raça o de religien ».
 
La charta regionala, li faudrà soscriure, ais associaciens « que sollicitan lo concors de la collectivitat regionala » ditz encara l’expausat dei motius. Aquela « constituarà una pèça obligatòria dau dorsier de demanda de subvencien tau que definit per lo reglament financier ».

Paradòxe laïc

L’obligacien màger, en defòra de tota una tiera d’engatjaments tau que « lo respèct de la libertat de consciéncia » o la garantia « que lei sòcis pòrtan pèira ai projècts » de l’associacien… es la publicitat facha au Preambule de la Declaracien dei Drechs de l’Òme e dau Ciutadan : « Lei representants dau Pòple Francés, acampats en Assemblada Nacionala, considerant que l’ignorància, l’oblit o lo mesprés dei drechs de l’Òme son lei solas causas dei malurs publics e de la corrupcien dei Governaments, eca… » . Segur es pas inutil de va rementar.
 
Lo paradòxe rèsta qu’aquel afichage, que vòu promòure la laïcitat, deurà pasmens publicar l’ultima frasa dau preambule, qu’aquela declaracien se fai « en preséncia e sota leis auspicis de l’Estre Suprème ». Inch Allah !
Le texte fondamental, désormais aussi un sésame des subventions régionales (photo XDR)
Le texte fondamental, désormais aussi un sésame des subventions régionales (photo XDR)

Mardi 12 Avril 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Un numéro aussi rural qu’international

Dison que...

Primadié, Jòrgi Reboul, Pèire Rouquette, votre souffle nous inspire

Le référendum pour l'indépendance de la Catalogne est jugé illégal par le Tribunal Constitutionnel Espagnol. Aussi le gouvernement judiciarise cet événement politique, et fait taire les sites internet qui en informent les citoyens.

La gravité croissante des évènements de Catalogne nous interpelle. Bien sûr c’est loin d’être le seul pays au monde à connaitre ce type de tension. Et nous vous avons peu parlé de la Syrie ou  de la Libye…

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.