La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

La largada nos adutz de polits tèxtes sociaus



LA SEYNE. Miquèu Tournan et une équipe restreinte mettent la dernière main à un CD de chants occitans, créations ou collectages, qui ont pour trait commun le rapport au travail. On en parle d’ailleurs souvent au passé, au pays des Chantiers Navals fermés et des vignes remplacées par les villas. Incursion dans les paroles, en attendant la musique, prévue pour Noël.



La Seyne laborieuse est l'objet des créations de "Largada" (photo MN)
La Seyne laborieuse est l'objet des créations de "Largada" (photo MN)
Fa quauqueis ans Gerard Tautil, professor a La Seina e animator conegut de la vida regionalista dins aquela ciutat industriala, aviá marcat, amb un tèxte de cançon, lo desastre sociau que foguèt la barradura deis Obradors Navaus que faguèron viure sa vila. Ne’n vaquí un tròç.
 
« Pròchi la mar la pòrta es dubèrta / sus lo vuege d’una planassa / de pelenc, paumiers cubèrta / lei chantós an partit / Rogier, Mimi, Tòni, Esvalits / Anaretz pus cercar Molinari. »
 
Ara fa partida d’un CD qu’alestís un grop locau acampat per Miquèu Tournan,  «  Largada  », dau nom d’aqueu vent que nos vèn de la mar. « De saga  e de susor » serà lo títol d’aquel album qu’a ajudat lo Conseu Regionau de Provença-Aups-Còsta d’Azur, e que nos prometon per Novè.
 
Comprenèm que « De saga e de susor » serà lo disc que ditz lo planh d’aquela ciutat de trabalhaires condemnats au caumatge. Que dirà son pretzfach, son biais de viure. 

Des créations pour parler de la "vida vidanta"

Miquèu Tournan et Patricia Jouve chantent déjà ensemble dans le groupe vocal Trelutz (photo MN)
Miquèu Tournan et Patricia Jouve chantent déjà ensemble dans le groupe vocal Trelutz (photo MN)
Leis Obradors Navaus barrèron sei pòrtas fa una bèla passada, e pasmens demòran vius dins la memòria dei Seinencs que visquèron lo sègle vint au picar de la campana d’intrada dei « chantós », coma i disián coraus. Tanben aquelei lei cantèron, en occitan lo mai, per ben marcar que per elei aquò cavilha fons. E Miquèu Tornan, alora, èra carrocier. Un còp que sa practica foguèt messa au caumatge, eu tanben seguissèt… es coma aquò qu’es devengut artista professionau. Una reconversion capitada, qu’emai dins un malur i a de bòn, de còps que i a.
 
Amb Patricia Jouve que canta, Amandina Dulieux a l’acordeon diatonic, e Florian Mesureux au galobet- tamborin, a passat de temps a l’estudio ierenc Atoll Studio, onte l’engenhaire dau son Marc Poveda a alestit un disc omogenèu.
 
Leis artistas e d’autrei Seinencs nos an trobat aquelei paraulas, que mai que d’un còp nos parlan de la vida vidanta e d’ideaus. « Egalitat », un tèxte de Beltrame, lo cantaire desaparegut, ne’n pòrta testimòni : « dins lo monde i a fòrça enfants / que crèban d’una fam canina / aicí n’i a que gitan lo pan / lo degalhaire a bòna mina / fau pas parlar d’egalitat ».

Prêt pour Noël

Jean-Jacques Murat (photo), Gérard Tautil, entre autres,signent les textes qui parlent du travail, de la sueur et de la noblesse de l'ouvrier ou du paysan (photo MN)
Jean-Jacques Murat (photo), Gérard Tautil, entre autres,signent les textes qui parlent du travail, de la sueur et de la noblesse de l'ouvrier ou du paysan (photo MN)
Jan Jaque Murat, un autre pielon dau Ceucle Occitan de La Seina, a fornit aqueu tèxte – Còp de freg – còp de sang ». Aquela òda au trabalh de la tèrra nos ditz : « es lo temps de cotrejar , descauçar la vinha / podrar, sofrar, sulfatar, desmamar lo socau / tre l’auba fins qu’a la nuech, toei lei jorns de contúnia ». La cançon rementa lo dificil dau trabalh de vinhairon, e lei moments istorics coma la crisi de 1907.
 
Lo Miquèu Tournan, eu, escriu mai que d’un còp lei musicas, mai tanben lei paraulas, coma amb aquela « Plumeta », cant d’enfants e d’amor onte se legís l’interès dau compositor per lei culturas dau monde amb aquò : « dins d’autrei cèus fachs d’amor urós / mon ange bèu s’estompa la dolor / es a la sosta d’un valon sorn / que ralha viva la fònt de l’amor ».
 
Segur siam pròche de la mar, amb lei Chantós, segur, mai tanben amb un molon de cauvas, realas o pantaiadas. Escotem encara un còp Miquèu Tournan : « sus l’esquina ben arrapada / d’un ange cubèrt de piadas / clafit de mofa la coa ronhada / lo cuòu pelat emé tres braç ».
 
Se tròba ben mai d’autrei pèrlas dins aquelei tròç poetics que nos rèsta que de leis ausir cantar, un còp que la musica serà coneguda. Prenem paciéncia.

Lundi 22 Octobre 2012
Michel Neumuller





1.Posté par morelli jean marc le 24/10/2012 19:37
Mon dieu quel travail, depuis que vous êtes sur internet...Félicitations...Je me demandais ce que trouvaient les journaux, les hebdos etc à passer sur le net? et bien maintenant j ai ma réponse....Fallait oser cependant, car pas ségu comme disait mon Gran, (Il y a des personnes qui ne manipulent pas ce media, daisou ...Beleu..).Mais moi j adore...et je pense que je me trompais...beaux paris réussis, voila la vérité...jmli

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.