Les juristes face au politique en Catalogne

Les Catalans et les décideurs espagnols ne savent plus traduire les uns pour les autres les mots « compromis » et « dialogue ».

La foule qui accompagnait Artur Mas ce lundi matin six février au Tribunal Supérieur de Justice de Catalogne, a contribué à faire de ce procès pour « prévarication et désobéissance civile », une nouvelle occasion de mobiliser les Catalans pour l’indépendance. 






            partager partager

Han Shook, cet Occitan qui venait des polders


Ecrivain d'expression occitane, collecteur de mémoire, auteur d'un lexique du Trievas, cet ancien mécanicien et paysan avait quitté les Pays-Bas après 1968 et, en Drôme, défendait la langue de son pays d'adoption.



Han Shook, ces dernières années (photo XDR)
Han Shook, ces dernières années (photo XDR)
Son ami Jean-Bernard Plantevin nous y avait préparés : "Han est reparti en Hollande, dans un établissement de soins palliatifs".  Et bien entendu, nous voulions malgré tout espérer.

Mais Han Shook est décédé ce mardi 15 novembre. Une voix occitane s'est à nouveau tue. 

L'Occitan venu du Septentrion

Ce personnage haut en couleurs,  à la démarche orginale, attaché à son pays d'adoption, y avait "planté cavilha". Venu de sa Hollande natale, où déjà il se passionnait pour les manières de vivre alternatives, Han Shook s'installera en Drôme après 1968. Tour à tour mécanicien - spécialiste européen de la Citroën 2CV - et paysan, il se passionne pour cette langue qu'il entend encore dans les montagnes où il est venu vivre et cherche le contact avec autrui.

Nous lui devons un Lexique du Trievas, et quelques oeuvres littéraires, qui ont souvent pour cadre l'époque de l'occupation. Elles sont rédigées dans cet occitan qu'il pratiquait, au point de devenir une référence dans le travail de collectage en Drôme montagnarde.

Un temps il retourne dans les Pays-Bas, soigner un dos que le métier d'agriculteur n'a pas épargné. Puis il revient, et écrit encore.

Cet amoureux du pays et de tous les aspects de sa culture, fin connaisseur de sa langue, mérite de figurer dans notre panthéon mental, celui de ces forastiers qui sont devenus les plus fins des Occitans conscients ; ceux dont la vision s'élargit et qui montrent un respect absolu de la culture de leur pays d'adoption. Au point d'en faire passer la langue à ceux qui, nés ici, l'ont eux perdue.

Adessiatz l'amic! Avèm sachut ta despartida au moment dau boclatge de nòstra letra setmanièra. Adonc, parlarem mai de tu e de ton biais de dire et de faire.

Mercredi 16 Novembre 2016
Aquò d'Aquí





1.Posté par Laurenç le 16/11/2016 22:39 (depuis mobile)
Adieu Grand Monsur.
Bel trabalh de fach. Mercés

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Le prochain Aquò d'Aquí chez vous?

Dison que...

Vai te’n …plantar a la vinha

Ni Mélenchon ni Torreton n’avaient lu Giono ; mais alors qu’est-ce qu’ils en ont parlé avec certitude, à France 2 ! Ne reste plus qu’à ériger en vérité, absolue car médiatique, la diffamation de l’auteur. Sa mémoire doit être vaccinée à force…

D’aquela campanha electorala presidenciala, belèu que vos en parlarèm  pas mai que ce que fau… Avètz d’autre part de que escarcalhar uelhs e aurelhas, tant sembla que lei mèdias vòugon a tot pretz un segond torn amé sei candidats, que jornaus e cadenas siégon publics o que siégon detenguts per un papivòr, televòr, e obligat d’un dei candidats.
 
Es adonc amé eisitacien que vos parlarai de JL Mélenchon. Bòrd que fa pas partida d’aquélei candidats ja elegits per lei cadenas de TV.
Vai te’n …plantar a la vinha

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.