Catalogne : pourquoi le référendum d’autodétermination ?

Depuis que les Félibres ont chanté « Catalan de liuen o fraire… », nos voisins, frères linguistiques, ne nous laissent pas indifférents. Le premier octobre prochain ils choisissent de devenir indépendants, ou pas. Essayons d’expliquer pourquoi et comment.

Les médias français ont un mal certain à appréhender la réalité de la situation politique catalane d’Espagne. Avec, disons-le, une tour Eiffel en tête, les journalistes de la télévision hexagonale, en général, plaquent une conception française sur une réalité catalane.






            partager partager

Gadget e escran plat


Après les attentats de Paris les programmes de TV ont été chamboulés, forcément. C’est ainsi que France 3 a remplacé l’émission hebdomadaire en provençal par…un épisode de L’inspecteur Gadget.



Mi ploravi davant ma televisien aqueu divèndres 13, a l'anonci dau chaple a Saint Denis, au Bataclan e dins lei carrieras vesinas. 
Gadget e escran plat

Remparts d'une religion qu'ils ne connaissent pas, ils ont la conscience aussi plate qu'un écran d'ordinateur

De camicases avién tuat o nafrat cinc cents personas. Eriam pus en Irac mai sus la riba drecha de Seine a Paris. Lei cenchas esplosivas eron rendudas au nòstre.
 
Lo lendeman, dissata, tombavon lei comentaris e leis analisis. Aprenieu de la boca d'editoralistas parisencs, especialistas de l'islam, que lei marrits Francés qu'avien declarat "je ne suis pas Charlie" en janvier èron de maufatans que fasien la man ai sanguinaris jiadistas.

L'avieu dich e escrich "je ne suis pas Charlie"; un jornau que si permete de tratar de "cons" l'ensèms dei cresènts merita pas mon sostèn. Ensin, avieu una part de responsabilitat dins aqueu massacre, estent actor de la divisien.

Un malastre gròs vèn rarament solet ; de malastres pichins l'acompanhon. Ensin èri un traïdor, un aligat òujectiu de Daech.
 
Anecdotica siguèt ma decepcien dau dimenche. Totei lei programas de la televisien publica èron estats desaviats. En plaça dau Vaquì de Vau de Tineia, veguèri un episòde de "Inspecteur Gadget".

La direccien de France 3 aurié chausit de difusir lo Requiem de Berlioz per marcar lo dòu, aurieu poscut comprendre.

Mai « Inspecteur Gadget » si justificava en rèn. Vaquì una pròva de mai dau gaire de consideracien dau servici publique per leis emissiens en lengas dichas regionalas e aquelei totei que se li interèsson.
 
Dempuei divèndres, rèsti tancat davant ma televisien, quora escoti pas lo 7-9 de France Inter, per assajar de comprendre la motivacien d'aquelei calucs que massacron leis autrei avans de si tuar, au nom d'una religien que conoisson gaire.

An de comenditaris, mai afogats de sòus que de religien, que sabon leis embelusar me sei discors sus la tela.

Enfants d'internet e dei juecs videò, sabon pus faire la part de la realitat e dei ficiens, juegon de la calachnicòv e de la vida umana coma s’èron de gadgets. An la consciènci plata coma un escran d'ordinator.
 

Lundi 23 Novembre 2015
Andrieu Abbe




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Un numéro aussi rural qu’international

Dison que...

Primadié, Jòrgi Reboul, Pèire Rouquette, votre souffle nous inspire

Le référendum pour l'indépendance de la Catalogne est jugé illégal par le Tribunal Constitutionnel Espagnol. Aussi le gouvernement judiciarise cet événement politique, et fait taire les sites internet qui en informent les citoyens.

La gravité croissante des évènements de Catalogne nous interpelle. Bien sûr c’est loin d’être le seul pays au monde à connaitre ce type de tension. Et nous vous avons peu parlé de la Syrie ou  de la Libye…

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.