La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

Estagi d'Oc a Vila-Perdris en julhet


Début juillet le premier des stages occitans estivaux se déroule dans la Drôme rurale.



Leis associacions Culture et langue d'oc et Croupatas organizan un estage de lenga dins la Droma, coma chasque an.
 
Se debana la dimenchada dei 4 e 5 de julhet a Vila-perdris. Dubèrt en totei tre 17 ans, l'estage acampa divèrs atalhiers coma la charradissa, la toponimia, lo cant, lo tiatre, la cosina... Un sistèmi que fonciona despuèi d'annadas e que se renovela emb una tematica diferenta.
 
Per 2015, es Joan-Enric Fabre que sarà au còor de l'estage. La dimenchada s'acabarà sus una vilhada que ié sarà consacrada.
 
Per participar a l'estage, demandatz de vos inscrieure auprès de Joan-Loís Ramel au 04 90 46 48 61 ò a jeanlouis.ramel@free.fr
 
Es possible d'èstre logat sus plaça. Per ne'n saupre mai sus lei disponibilitats sonatz Mr Donzet au 04 75 27 42 30 (Gîte d'Angèle) ò Dòna Pourchaire au 04 75 27 43 78 (Chambre d'hôte)
 
En juillet 2013 à l'issue du stage de Villeperdrix (photo AC DR)
En juillet 2013 à l'issue du stage de Villeperdrix (photo AC DR)

Jeudi 18 Juin 2015
Amy Cros




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.