Mille excuses...

Un petit retard pour la réception de notre mensuel n° 300. Désolé et aidez nous à faire mieux.

Qu'il est difficile de tenir la gageure! Un numéro par mois, de bonne qualité, dans les temps. Cette fois-ci nous n'y arrivons pas vraiment.






            partager partager

Dos estudis fan vèire que lo cervèu dau fetus emagazina la memòria dei sòns… e dei lengas


Des chercheurs finnois ont montré que le foetus distingue les sons particuliers d'une langue, et que le bébé ensuite s'en souvient. D'autres chercheurs, eux Américains, ont mis en évidence que les enfants bilingues passaient d'une zone du cerveau à l'autre sans difficulté, selon qu'ils ont à répondre dans l'une ou l'autre langue.



Eino Partanen étudie généralement les rapports de la musique avec le cerveau. C'est par ce biais qu'il a pu montrer que le foetus fabriquait un souvenir sonore (photo XDR)
Eino Partanen étudie généralement les rapports de la musique avec le cerveau. C'est par ce biais qu'il a pu montrer que le foetus fabriquait un souvenir sonore (photo XDR)
Segon l’estudi d’una còla de cercaires finlandesa d’especialistas dau cervèu qu’ entrina a Helsinki lo professor Eino Partanen, dejà dins l’uterus l’enfant a nàisser pòu destriar entre lei lengas. L’originalitat es que lo sabèm perqué destria entre lei cançons.
 
Dins aquel estudi publicat dins la revista Pnas, la còla de cercaires en conhicien an fach ausir a 33 futurei maires una cançon amé lo sòn « tatata ». Perqué ? perqué aqueu mòt sènsa sens dona d’èr a mai que d’un autre en lenga finesa. « Auriá adonc poscut existar » explica Eino Partanen.
 
Li an fach escotar, pròche dau ventre, de centenaus de còps. Puei an esperat la naissença dei ninets, qu’an alòr equipat de sensors d’electroencefalogramas.
 
Es que, « quand un mòt es repetit tant de còps, lo cervèu finalament ne’n fabrica un recòrd. E quand lo fèm enca’un còp escotar, podèm re-activar lo relarg dau cervèu que l’aviá emmagazinat » perseguís lo professor Partanen.

Le foetus "fabrique" un souvenir sonore, le nourrisson l'activera ensuire

On savait déjà que la reconnaissance par le bébé prématuré de ses parents, mis souvent en sa présence à l'hôpital l'aidait à survivre (photo XDR)
On savait déjà que la reconnaissance par le bébé prématuré de ses parents, mis souvent en sa présence à l'hôpital l'aidait à survivre (photo XDR)
Dejà ais annadas 1980, lo pedò-psiquiatre espitalier american Berry T. Brazelton aviá fach escotar la vòtz de sei gents a de ninets prematurats qu’avián sovènt entendut paire e maire avans que de crebar l’uòu.

E lo percentage d’aquelei que subrevivián èra mai important am’elei quand lo personau espitalier laissava puei aquelei parents demorar amé lo ninet, puslèu que de l’isolar per rasons medicalas. La vòtz, mai tanben son associacien ‘mé un visatge, jogavan, que pensava Brazelton.
 
Amé l’estudi finés, es la fabricacien dau sovenir sonòre que siguèt provada. E la còla dau professor Partanen pòu dire ara que l’aprendissatge d’une lenga s’alestisse bèn avant la naissença.
 
S’aquò devriá encoratjar lei parents a parlar lèu a sa marmalha, enebisse pas an’aquelei que parlan occitan de li parlar dins sa lenga tre avans la naissença.
 
La còla finesa a justament mostrat, pereu, que lo ninet reagissiá pas parier quand un sòn diferent de « tatata » èra produch.

Le cerveau "stocke" ici une langue, là une autre

Les chercheurs américains eux ont mis en lumière que le cerveau de l'enfant bilingue emmagasine les sons propres à chaque langue dans une zone du cerveau, où il va ensuite "piocher" selon les besoins (photo XDR)
Les chercheurs américains eux ont mis en lumière que le cerveau de l'enfant bilingue emmagasine les sons propres à chaque langue dans une zone du cerveau, où il va ensuite "piocher" selon les besoins (photo XDR)
Lo ninet pòu d’efèct destriar tanben lei sòns de natura diferenta que fan leis umans. Fa quauquei mes, es de cercaires de l’Universitat d’Arizona, elei, qu’an mes en evidéncia que lo cervèu dei ninets podiá passar sensa socit de l’una a l’autra lenga, dins lei familhas onte paire e maire an pas la mema lenga d’usatge.
 
An estudiat 32 familhas bilingas anglés-castilhan. A d’enfants de mens de uech ans an fach escotar doas paraulas : « bafri » et « pafri », sensa sinhificacien. Perqué ? Es que la diferéncia entre lo « p » e lo « b » es tota subtila per un ispanofòne…e tot parier per mai que d’un occitanofòne.
 
Volián segur destinguir la capacitat dei dròlles a destriar lei sòns. Çò qu’an poscut far vèire finalament, es que lo cervèu podiá, aquí tanben, emagazinar lo sistèma sonòre anglés, e l’espanhòu, dins dos « magazins » diferents dins lo cervèu, e li anar quèrre sensa dificultat çò que fau, segon que l’interlocutor li parlarà l’una o l’autra lenga.

Une langue serait d'abord un système sonore, puis seulement grammatical

Il apprend déjà à distinguer les sons marqueurs de l'une ou l'autre langue (photo XDR)
Il apprend déjà à distinguer les sons marqueurs de l'une ou l'autre langue (photo XDR)
Lei cercaires americans an conclús que la diferéncia màger entre lengas, dau ponch de vista de son aprendissatge precòça, seriá pas la gramatica nimai la sintaxi, mai bèn lo sistèma fonique.
 
Parlar au ninet a nàisser e li parlar mai que d’una lenga podrà qu’afavorisar la soplessa de son cervèu. E s’arremarca qu’aquelei qu’an entendut au breç leis doas lengas, lei parlan sensa accent. Leis autres podrián quasi pas l’evitar, que ditz Andrew Lotto, lo director de l’estudi d’Arizona.

Dimanche 1 Septembre 2013
Michel Neumuller





1.Posté par Baquié le 04/09/2013 11:59
Veire tanben sus lo site de l'ieo-06 l'article "De Tetarèus ja bilingos denant de nàisser ?"

http://ieo06.free.fr/spip.php?article1840

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


300 ! un dossier spécial Catalogne à l'heure décisive

Dison que...

1851 : defendre la Republica en provençau

L’historien Renat Merle nous rappelle que la résistance au coup d’Etat du 2 décembre 1851, fut le fait de ruraux qui parlaient occitan. Les meilleurs défenseurs de la République française. Avis aux Républicains amnésiques de 2017.

1851 : defendre la Republica en provençau
A la fin de l’an 1848, un aventurier politic, Louis Napoléon Bonaparte, es estat elegit president de la Republica, amb lo prestigi de son nom e l’adesion de l’immense monde rurau, que portava seis esperanças de dignitat e de progrès.

Mais dins lei fachs, lo President bailejava la Republica dau partit de l’Òrdre, valent a dire la Republica conservatriça, aquela dei Gròs.
 

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.