La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

Devant le Mucem de Marseille...l'asile en occitan aussi


Devant le Mucem : "tot òme a drech de demandar sosta..."



Photo MC DR
Photo MC DR
Denis Capian est descendu d'Ardèche, en sollicitant quelques militants, pour se planter devant le Musée des Ciivilisations de l'Europe et de la Méditerranée samedi 17 décembre. Le musée d'Etat propose au visiteur une phrase sur le droit d'asile, gravée sur le cheminement d'accès. Le protestataire demandait que la traduction en occitan y soit rajoutée. Présent durant quatre heures, il a reçu le soutien de plusieurs régionalistes  marseillais.

Mercredi 21 Décembre 2016
Michel Neumuller




1.Posté par claude dubois le 24/12/2016 11:09

2.Posté par sylvie simonet le 27/12/2016 19:53
SIGNEZ LA PÉTITION https://www.change.org/p/monsieur-jean-fran%C3%A7ois-chougnet-vol%C3%A8m-l-article-14-de-la-declaracion-universala-dei-drechs-umans-en-occitan-sus-lo-mucem?recruiter=307811957&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.