La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

De fenèstras per finançar l’occitan amé l’Euròpa en 2014-2020

Un entretien avec le député européen François Alfonsi


STRASBOURG / PARLEMENT EUROPEEN. Malgré un budget européen promis à la baisse, un financement des actions pour les langues régionales redeviendrait possible entre 2014 et 2020, en particulier pour les projets transfrontaliers. Le député européen François Alfonsi a commenté pour Aquò d’Aquí la démarche qui rendrait l’Union Européenne moins frileuse. Un difficile parcours du non combattant, car c'est convaincre qu'il faut, malgré les chausse-trappes d’un euroscepticisme grandissant.



François Alfonsi : le député Régions et Peuples Solidaires craint que le financement de politiques favorables aux langues minoritaires ne souffre des négociations pour relever le budget agricole européen (photo MN)
François Alfonsi : le député Régions et Peuples Solidaires craint que le financement de politiques favorables aux langues minoritaires ne souffre des négociations pour relever le budget agricole européen (photo MN)
Francesc Alfònsi, a l’ora d’ara es tras que dificile d’obtenir de finançaments europencs per pagar una politica favorabla ai lengas minoritàrias coma l’occitan. Perqué ?
Coma sabètz, l’Union Europenca a ges de competéncias culturalas. Aquò’s un domèni deis Estats, coma l’es tambèn l’Energia. Lo Parlament Europeu pòu pas legiferar sus aquò. Mai pòu finançar d’accions. Lo problèma es que despuèi 2000 aperaqui, l’Euròpa es pertocada per un corrent euròsceptic.

E ara la situacion s’agrava amé la descreissença budgetària. Fa deja dètz ans que de deputats euròsceptics secúton tótei lei despensas que son pas obligatòrias. E ara, discúton d’un biais nerviós la politica agricòla. Coma mai que d’un la vòu faire créisser, rabalharan puslèu lei budgèts culturaus per pagar aquò. Es dins aquela situacion que lo grop EELV a demandat un rapòrt d’iniciativa.

Es que fau se dire qu’amé lo budgèt 2014-2020 serà pas possible de finançar de projèctes per la lenga occitana ?
Exíston lei fenèstras per finançar d’accions. Lo tractat de Lisbòna a valorisat la diversitat, qu’es devenguda la vertut cardinala de l’Euròpa. Adonc, aquela pòu pensar que, s’a ges de competéncia culturala, a pasmens una responsabilitat. Pòu pas laissar d’Estats s’occupar de sei lengas minoritàrias. Coma lei podrián aparar, leis Estats coma França o Grècia ? Es un pauc coma se fisessiatz vòstre niston a un pedofila amé mission d’assegurar sa seguretat e son desvolopament !

Adonc, mai que d’un deputat a contestat, romegat. Mai coma faire ? Avèm pensat que faliá luchar còntra lei discriminacions. Aquò’s la tòca dau Parlament. Per exemple, li a una ajuda europenca per traduire e publicar lei grands escrivans europeus. Mai Shakespeare en catalan pòu pas èstre publicat amé d’ajudas a Perpinhan, alòr que lo pòu èstre a Barcelona, perqué lo catalan d’Espanha, es lenga d’Euròpa, mai pas lo catalan de França. L’incoeréncia es tant vesibla que podèm tancar lo conhet.

Les langues régionales de France victimes des nationalismes espagnol et roumain

Qu’avètz assajat fins qu’ara per cambiar aquela situacion ?
Siáu anat vèire Androulla Vassiliou, la comissària europea a la Cultura e l’Educacion, que s’es engatjada en janvier passat a mandar a l’intergrope parlementari, una demanda : de durbir mai grand l’espaci per finançar lei accions favorablas ai lengas regionalas mai aisadament dins lei programas importants coma « Erasmus per tótei » o « Formacion tot dau lòng de la vida ». Lei projèctes ligats ai lengas regionalas sarián mai ajudats d’aqueu biais.

Mai que saràn leis empachas ?
Tenir aquela promessa tèn d’un costat au nivèu dau budgèt europenc 2014-2020 que serà descreissent. Mai d’un autre latz, depende dau contèxte dificile d’Estats amé sei minoritats. L’Espanha o la Romania, qu’an paur de vèire se desvolopar lo catalan o l’ongrés, pòdon blocar alora que se gaàçon bèn de l’occitan o dau còrse.

Eviter les pièges géopolitiques par le biais patrimonial et transfrontalier

La commissaire européenne déléguée à la Culture et à l'Education Androulla Vassiliou "ouvrira des espaces au financement plus importants des projets liés aux langues régionales" selon François Alfonsi (photo UE)
La commissaire européenne déléguée à la Culture et à l'Education Androulla Vassiliou "ouvrira des espaces au financement plus importants des projets liés aux langues régionales" selon François Alfonsi (photo UE)
Una situacion delicata. Li a de mejans de faire quand meme per l’occitan ?
Premier, un amendament a ja valorisat lei « culturas transfrontalièras », çò que pòu ajudar l’occitan, present tant en Itàlia coma en França e Espanha. Puèi, per evitar de s’agantar a la leca politica, arrambarèm lei causas d’un biais patrimoniau. Per exemple la lenga bretona, coma l’occitana, son un patrimòni de l’Euròpa.

Son avenir pòu pas èstre laissat a un Estat que leis a tant matrassadas. Tot aquò segur depende de la bòna volontat de tótei, estent qu’un Estat sarà pas sancionat per mautractament de lenga minoritària. Mai d’èstre espinchat per lo Parlament Europeu pòu far evoluir lei biais de faire deis Estats. Es un mejan d’evitar lei trapadèlas.

Siatz acostumat ai situacions dei lengas minoritàrias. De vòstre avejaire, quau país sariá un exemple en Euròpa ?
Lo melhor exemple sariá la politica linguistica finlandésa. En Finlanda, l’aparament dau Suòmi o dau Suedés es coneissut coma flame. E Martti Ahtisaari, lo prèmi Nobel de la patz, a finalament pegat la legislacion finlandesa a la situacion dau sèrbe au Kosovo. Degun a trobat melhor.


Dimanche 9 Décembre 2012
Michel Neumuller





1.Posté par Iris Kaufmann le 12/12/2012 17:31
La dimension transfrontalière, une piste à suivre pour l'élaboration d'un dossier collectif de demande auprès du FSE? Il y aurait peut être à voir du côté de l'Europe pour développer les aides financières au maintien et au développement de la pratique!
Au demeurant, il est clair que la dimension patrimoniale de la langue est en passe de devenir un de ses meilleurs atouts en terme de reconnaissance publique. On peut en revanche se demander si en la présentant de cette façon, on ne risque pas de reléguer l'action sur un plan plus muséographique que socio-culturel.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Aquò d'Aquí de juin entre émotions et raison

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.