La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

Cucuron à l'heure de la culture occitane


La commune du Luberon consacre un samedi au partage de sa culture provençale, avec conférences, musique, balèti, repas, et force discussions.



Foyer d’un patient et profond travail de récupération de la langue d’oc telle que parlée – mais trop tue – par les habitants, Cucuron, dans le Luberon, reste dans cette dralha, la Commune ayant d’une part adhéré au Forum d’Oc, et d’autre part, ouvert une page en occitan sur le site internet de la Ville.
 

Ce 15 octobre, c’est encore la municipalité animée par le maire Roger Deranque, qui a voulu une journée particulière pour mettre en valeur cet aspect de la culture locale.
 
Ainsi samedi 15 octobre, le public est invité à prendre connaissance du projet local de mise en valeur de la culture provençale : Office du Tourisme en réflexion, commission communale créée, signalétique envisagée… Une dynamique qui est promue par une demi-journée festive et conviviale, avec film en occitan, conférence débat, repas… dont le programme complet vous est présenté dans l’agenda du site. 

Mercredi 12 Octobre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.