La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

Crestian Estrosi ditz la grand messa culturala


Les directeurs de salles de spectacles les plus en vue de la Région entouraient Christian Estrosi jeudi à Marseille, pour qu’il lance la Conférence permanente des arts et des spectacles. On y parlera de patrimoine immatériel, entre autres, mais sans qu’on sache encore qui sera convié à la discussion.



Jeudi 30 juin, à la Friche de la Belle de Mai, lieu voué à la création artistique à Marseille (photo MN)
Jeudi 30 juin, à la Friche de la Belle de Mai, lieu voué à la création artistique à Marseille (photo MN)
L’i aviá bèn de monde ais Ermes de la Bèla de Mai, a Marselha, per la Conferéncia Permanenta deis Arts e Espectacles, que vèn de crear Crestian Estrosi. Pasmens, jamai lo micrò siguèt donat ai desenas d’actors culturaus presents, qu’un ceucle d’iniciats deu representar.
 
Lo president de la Regien Provença s’èra enviròutat de bèu monde, dijòus 30 de junh, per anonciar son biais d’organisar la politica en favor de la creacien artistica.

Lei bailes de totei leis estructuras que comptan, bòrd que peson lordàs en tèrme de public e de budget : Bernat Foccroulle dau Festivau d’Ais, Olivier Py d’aqueu d’Avinhon, Irina Brook dau Teatre Nacionau de Niça, o Angelin Preljocaj dau Balet eponime, Domergue Bluzet que baileja tres salas prestigiosas entre Ais e Marselha, o Teiriç Frémeaux lo delegat generau dau Festivau de Canas amé Carle Berling lo baile dau Teatre Libertat de Tolon…

Sens elei, lo FN

Un cénacle d'abord composé des directeurs de grands festivals et scènes nationales en région. Ici Bernard Foccroulle (Festival d'Aix) et Irina Brook ( Théâtre National de Nice) Photo MN
Un cénacle d'abord composé des directeurs de grands festivals et scènes nationales en région. Ici Bernard Foccroulle (Festival d'Aix) et Irina Brook ( Théâtre National de Nice) Photo MN
Aqueu monde serà lo cenacle de sàvis que diràn la messa. Son lei mai prestigiós en mume temps que lei mai costós. Li fau ajustar de cineastas, d’organisators de l’ensenhament deis arts… E de professionaus coma lo musicològ Andrieu Gabriel, tanben majorau dau Felibrige, o la conservatritz dau Museon Arlaten Domerga Serena.
 
Per lo president provençau de drecha, segur, aquelei bailes , que mai que d’un còp vènon de la gaucha, an comptat per faire la diferéncia amé lo FN entre lei dos torns de l’eleccien regionala de decembre passat. E pòu dire que la « Cultura es lo pielon dau combat còntra leis extremismes e lo simplisme ». E de rassegurar : non ! lo politic a pas de dire ce qu’es de crear.

Li basta de chausir per aquò de monde qu’an fach jurament de fidelitat. Sus aqueu terren fau remarcar la bèla prestacien de Carle Berling, novèu fidèu, qu’a bèn integrat lo discors estrosian sus l’identitat : « Es perqué afortissèm nòstra identitat que podèm parlar ais autres ». E lei remembres d’Olivier Py, pragmatic : « Sensa lo Festivau que fa viure tant de monde, Avinhon seriá passat au FN ! ».

Coma s'apropriar mai nòstre patrimòni e va difusir

Acteurs culturels de gauche dans des villes de droite, qui ont compté pour éviter le FN : ici Charles Berling (Théâtre Liberté de Toulon et Christian Estrosi) Photo MN
Acteurs culturels de gauche dans des villes de droite, qui ont compté pour éviter le FN : ici Charles Berling (Théâtre Liberté de Toulon et Christian Estrosi) Photo MN
Aquò dich, la politica que Crestian Estrosi vòu faire passar  tèn en tres regas : d’un latz s’agís de rechifrar la sasonalitat deis eveniments, que se debanan ara totei entre mai e avost ; puei ditz que vòu mai d’equitat territoriala e entre lei projècts, ce que benlèu de festivaus ruraus bèn gançalhats en 2016 presaràn ; enfin vòu encoratjar la difusien.
 
Per trabalhar an’aquò demanda ais actors culturaus d’ alestir mai lei causas en atalhiers, que seràn cinc : renforçar leis estrategias numericas dins leis industrias culturalas ; coma desvelopar finançament participatiu e mecenat ; coma s’apropriar mai e valorisar lo patrimòni regionau, entendut qu’a ben parlat tanben de l’immateriau ; coma estructurar e afortir la politica en matéria d’identitat regionala ; enfin coma afortir l’emplec e lei mutualisaciens per auçar l’economia de la cultura ?

Per se marcar ais atalhiers

« En veritat esperaviam de poder se marcar dins leis atalhiers, mai es pas arribat… » romegava una briga una militanta per la lenga d’òc, demieg mai que d’una associacien de manteneires presentas ais Ermes de la Bèla de Mai.

Ce que sabèm es que la Regien chausirà cu vòu per l’i participar, que nos responde : « segon lei tèmas e a respèct de l’equitat territoriala e la representativitat de totei formas d’expressiens artisticas ». Mai qu’es possible de se faire conéisser l’encargat de missien Joinèssa e Cultura Alan Giraud : agiraud@regionpaca.fr
 
Es aquí que se demanda lo monde culturau regionau se son conviats a trabalhar pèr definir lei mejans d’una politica culturala, o s’èron solaments conviats a entendre una grand messa onte faliá de monde sus la fòtò ?
Le public des acteurs culturels était convié à écouter, pas à s'exprimer. Les membres actifs des ateliers de réflexion seront choisis par la Région (photo MN)
Le public des acteurs culturels était convié à écouter, pas à s'exprimer. Les membres actifs des ateliers de réflexion seront choisis par la Région (photo MN)


Vendredi 1 Juillet 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.