Mille excuses...

Un petit retard pour la réception de notre mensuel n° 300. Désolé et aidez nous à faire mieux.

Qu'il est difficile de tenir la gageure! Un numéro par mois, de bonne qualité, dans les temps. Cette fois-ci nous n'y arrivons pas vraiment.






            partager partager

Canaletto per toristas e Canaletto per afogats


AIX. Canaletto, grande star de la peinture italienne du settecento, ouvre l’histoire du Centre d'Art Caumont. Derrière le « védutiste» dont raffolaient les riches Anglais, il y a aussi le poète à la peinture plus intimiste, qui immortalise ciels et petites gens. Une cinquantaine d’œuvres racontent le peintre et son époque.



Le Bucentaure de retour au môle (1731-32). Dans ces mémoires, Casanova qualifie de grotesque cette cérémonie de l'Ascension, symbolisant l'osmose des Doges avec la mer nourricière. Canaletto choisit de représenter le peuple de Venise, qu'il met au premier plan, reléguant la cérémonie officielle au rang de décor (Durham, UK, The Bowes Museum)
Le Bucentaure de retour au môle (1731-32). Dans ces mémoires, Casanova qualifie de grotesque cette cérémonie de l'Ascension, symbolisant l'osmose des Doges avec la mer nourricière. Canaletto choisit de représenter le peuple de Venise, qu'il met au premier plan, reléguant la cérémonie officielle au rang de décor (Durham, UK, The Bowes Museum)
Luenh de ses vistas « toristicas » de Venèsia qu’an fach son succès pròche lei riches amators anglés, Giacomo Antonio Canal, que dison Canaletto, aurà pereu laissat de telas ai cèus d’una delicadessa qu’es pas de crèire.

En particulier se’n pòu vèire una a la mòstra que consacra lo tot novèu establiment sestian d’art, lo centre Caumont, fin qu’au 13 de setembre.
 
S’agís d’un « Caprici ‘mé glèisa e tòrre sus la lòna  », qu’a pintat alentorn deis annadas 1760, un còp tornat dei dètz ans de son sejorn anglés.

Se serà pasmens rementat d’aquelei cascadas de gris luminós, d’aquelei ròses delicats e d’aquelei blus intenses tot en nuanças dei cèus ubagós que destapan de calabruns careçant un amolonament de nivolàs, au dessús de la muralha blanca d’un ostau de pescador onte s’amarra una barca.
 
La tela, pichona, es acompanhada d’un dire : « se col sudor si acquista è dolce il pane » (lo pan ganhat ‘mé la susor es doç)

De riches Anglés atrivats per Venèsia lo faràn conéisser

Sabiá segurament la valor dau trabalh, eu qu’aviá començat per pintar lei decòrs de teatres  venecians, coma son paire.
 
Puei, se lèu vòudrà s’escapar d’aqueu monde, es aquí que farà lo rescòntre que lo farà pintre vertadierament. Es un impressariò de teatre, Irlandés, en falhida, Owen McSwiny, que li passarà sa premiera comanda importanta.
 
S’agissiá alòr de pintar una tiera de tombèus princiers, mai lèu l’òbra de Canaletto donarà naissença an’ un genre, lo Vedutisme, o l’art de pintar Venèsia amé pintoresc.
 
Vaquí un art bailejat per un mercat, aqueu de l’exotisme per richàs anglés, coma Joseph Smith, puei de nòbles estrangiers coma lo prince de Lichtenstein (onte ara se tròban fòrça òbras dau Canaletto), Joseph Wenceslas.
Caprice Architectonique (1723 - détail) a longtemps souffert de retouches qui masquaient des détails de cette ode à l'architecture du Palladio.
Caprice Architectonique (1723 - détail) a longtemps souffert de retouches qui masquaient des détails de cette ode à l'architecture du Palladio.

Mens de pintoresc e totjorn que mai de poèsia

Aqueu mercat europenc de l’art pintoresc menarà Canaletto a Londres onte restarà quasi dètz ans.
 
Es alòr que lo Canaletto vertadier, abotit, se laissa veire.

Amé de pichons formats, fachs per èstre gravats puei. Son òbra, de documentària deven mai poetica.

Va podèm veire amé sa Fantasia architectonica, un dessenh a la pluma e l’aigarèla que nos fa veire un palais pantaiat que tresplomba un flume.

Esmòu mai que tota aquela tiera de « cartas postalas » venesianas, ara esparpalhada dins lei mai grands dei musèus europencs o americans.

En pratique pour visiter

Padoue, villa à la périphérie (1742-45, Londres, Royal Collection). Plume, encre brune et aquarelle pour mettre d'abord en valeur les blancs, c'est à dire la lumière.
Padoue, villa à la périphérie (1742-45, Londres, Royal Collection). Plume, encre brune et aquarelle pour mettre d'abord en valeur les blancs, c'est à dire la lumière.
Caumont Centre d’Art – 3 rue Joseph Cabassol – 13100 Aix-en-Provence. Tel 04 42 20 70 01
De 10 à 19h et nocturnes les mardis jusqu’à 21h30. Entrée 11€/8,5€ et 6€ (hors période d’expositions). Gratuit pour le second enfant de 7 à 17 ans si deux adultes et un premier enfant payants.

Mardi 12 Mai 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


300 ! un dossier spécial Catalogne à l'heure décisive

Dison que...

Primadié, Jòrgi Reboul, Pèire Rouquette, votre souffle nous inspire

Le référendum pour l'indépendance de la Catalogne est jugé illégal par le Tribunal Constitutionnel Espagnol. Aussi le gouvernement judiciarise cet événement politique, et fait taire les sites internet qui en informent les citoyens.

La gravité croissante des évènements de Catalogne nous interpelle. Bien sûr c’est loin d’être le seul pays au monde à connaitre ce type de tension. Et nous vous avons peu parlé de la Syrie ou  de la Libye…

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.