La carte qui parle croquant

Une unité du CNRS a mis au point, avec l'aide de locuteurs, une carte de France des (nombreux) parlers des différentes langues autochtones territoriales.

126 ! Voilà le chiffre incroyable des dialectes différents des langues de France, tels que répertoriés pour vos oreilles par un laboratoire du CNRS, à Orsay.

 






            partager partager

Aqueleis elegits que vòlon totjorn pas èstre « sestiò-marselhés »

L'Union des Maires des Bouches du Rhône s'oppose toujours à une Métropole avec laquelle elle doit pourtant concerter


Georges Cristiani a été élu président des 119 maires des Bouches-du-Rhône. Une sorte d'union sacrée met 110 de ces édiles en opposition contre la Métropole Aix-Marseille et ils réclament une modification de la loi Lebranchu.



Samia Ghali, mairesse de Marseille XV-XVIè arrdts. Une voix discordante dans le concert du pacte anti métropole. A droite Georges Rosso (Le Rove), Jean-Claude Gaudin (Marseille Provence Métropole) et Georges Cristiani (Union des Maires des BdR) en conciliabule lors de l'AG de l'Union des Maires le 17 mai 2014 (photo MN)
Samia Ghali, mairesse de Marseille XV-XVIè arrdts. Une voix discordante dans le concert du pacte anti métropole. A droite Georges Rosso (Le Rove), Jean-Claude Gaudin (Marseille Provence Métropole) et Georges Cristiani (Union des Maires des BdR) en conciliabule lors de l'AG de l'Union des Maires le 17 mai 2014 (photo MN)
Es que la Metropolisacien voguda per l’Estat afeblís la democracia ? Lei premiers cònsols dei Bocas dau Ròse va penson, que l’an dich de mai que d’un biais au moment de son assemblada generala lo 17 de mai passat a Marselha.
 
An elegit a son cap dos òmes « sensa etiqueta » per  faire saupre que tant de gaucha coma de drecha, s’opausan encara a la Lèi Lebranchu, votada a l’Assemblada Nacionala en decembre 2013. Es aquela qu’a creat la Metropòli d’Ais-Marselha.
 
Jòrgi Cristiani, lo president, es lo premier cònsol de Mimet, una comuna de 4500 abitants dau País Sestian, ont es vici president. Dejà pòrta-paraula de l’Unien dei Consols dau 13, s’èra fach arremarcat per la viruléncia de sei prepaus sus una Metropòli que deviá –lo disiá- rasclar lei budgets de comunas sanicas per pagar lei problèmas sociaus marselhés.
 
Lo segretàri ne’n serà Sèrgi Perottino, un promotor independent devengut premier cònsol de Cadoliva, una autra vila dau país minier de Provença. Eu s’èra dejà fach un nom dins la Comunautat dau País d’Aubanha ont aviá creat un grope que ditz non politique: « l’Unien dei cònsols per l’aparament e la sauvagarda de nòstrei comunas".
 
Adonc, aquelei bailes son un signe que lei premiers cònsols vòlon far vèire un visatge unit fàcia a l’Estat. 

Aparan encara de Bocas dau Ròse que devon desparéisser

Georges Cristiani doit désormais à la fois mener la fronde anti-métropole, et organiser la concertation avec celle-ci (photo Ouest-Provence DR)
Georges Cristiani doit désormais à la fois mener la fronde anti-métropole, et organiser la concertation avec celle-ci (photo Ouest-Provence DR)
Despuei un an e mieg, 109 dei 113 comunas d’aquelei Bocas dau Ròse son endraiadas dins una revòuta còntra la creacien d’una Metropòli que prendriá la plaça dau Despartament.
 
E lo convidat d’onor de son assemblada generala, segur qu’es pas inocent, siguèt Jan-Novè Guérini, lo president d’aquela autra assemblada, onte mai que d’un d’aqueleis elegits es conselhier generau.
 
Aqueu, qu’a abandonat lo Partit Socialista e endraiat un raprochament amé lo premier cònsol UMP de Marselha Jan-Glaudi Gaudin, siguèt aplaudit mai que d’un còp.
 
La justícia l’acusa despuei d’annadas d’aguer favorisat son fraire Sandre dins un mercat de tractament de residús urbans. Mai l’afaire destapa pas, e vaquí que fa figura de victima, sostengut en paraulas per lo meme Gaudin despuei lei darriereis elecciens municipalas. Sensa o dire lei dos an fa pacha.
 
E, assetats l’un pròche de l’autre, se fasián tot plen d’amabilitats. « Per se desbarassar de son president, lo governament es lèst de far desparéisser lo consèu generau que baileja », que s’es ausit.
 
Dins la sala, s’es vist de causas que se serián pas imaginadas fa quauqueis annadas.Tau premier cònsol renega son partit socialista, tau PRG ditz lei piègers causas dau governament… Una mena d’unien sacrada s’alestís dins la tòca de se confrontar amé lo governament. 

Lei cònsols vòlon pas de la Lèi dei metropòlis

Serge Perottino cultive une image de maire indépendant (photo XDR)
Serge Perottino cultive une image de maire indépendant (photo XDR)
Toteis aqueleis elegits, que pasmens paupan lo Jan Glaudi Gaudin, semblan a mand de s’ escambarlar entre gaucha e drecha, coma se li aviá plus ges de trencadura entre liberaus e socialisants.
 
Sola excepcien, Samia Ghali, la premiera consola PS dei quartiers Nòrd de Marselha, qu’a en òdi la politica de Gaudin e que va ditz.
 
Leis autres, quasi totei, avián escrich a Francés Hollande lo 30 d’abriu passat, just après leis elecciens municipalas qu’an vist reelegits lei mai virulents còntra la Metropòli : « estimam d’aguer pron de legitimitat per dire au nom de nòstrei populaciens nòstreis avejaires sus l’organisacien territoriala dei Bocas-dau-Ròse. »
 
Aparan lo Despartament de cotria amé la comuna : « despuei 220 ans son lei sòcles de nòstre País ». Accusan l’Estat de pas tenir còmpte, dins l’agençament dau territòri, dei visiens localas, « fònt de decas que son puei imputadas ai premiers cònsols ». Tot aquò per demandar que la Lèi dau 19 decembre passat siegue modificada, per abandonar « la creacien d’una Metropòli a marcha forçada ».
 
110 signaturas seguisson aqueu tèxte per far vèire que tot lo ventalh politic es « territorialament » d’accòrd.

Gaudin en capitani metropolitan

A l'argumentaire pro-métropole : les non-Marseillais travaillent ou pratiquent leurs loisirs à Marseille, qui en supporte les coûts sans en avoir les moyens budgétaires (photo MN)
A l'argumentaire pro-métropole : les non-Marseillais travaillent ou pratiquent leurs loisirs à Marseille, qui en supporte les coûts sans en avoir les moyens budgétaires (photo MN)
Mai en veritat, despuei la desbranda socialista ai municipalas, dins aqueu relarg provençau maritime, es ben lo premier cònsol marselhés, l’òme que ten lei comandas.

Eu sovèta que lei premiers cònsols siegon lo mai lèu possible assetats a la taula dau Consèu Territoriau Paritari de Progèt, onte deu assegurar la concertacien, qu’avián demandat a l’ancian premier ministre Jan-Marc Ayrault aqueleis opausants a la Metropòli.
 
Jan-Glaudi Gaudin espèra ben de renovelar, amé la Metropòli, la reussida politica de la Comunautat Urbana, qu’aviá capitat en 1995. Aviá alòr promés una autonomia concrèta ai cònsols, meme lei comunistas.
 
Ansin de Jòrgi Rosso, aqueu dau vilatge dau Ròve, que l’Unien dei Cònsols aviá, lo 17 de mai, assetat simbolicament a costat de Gaudin, a l’argument qu’èra lo decan dei premiers cònsols d’aquela associacien.
 
Sacrada unien, qué !

Mercredi 28 Mai 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



L’Aquò d’Aquí estival sort du frigo !

Dison que...

L'acharnement judiciaire contre un juste

AIX-EN-PROVENCE. Cédric Herrou a secouru des dizaines de réfugiés aux pieds en sang. C'est ce juste que la Justice choisit de poursuivre.

L'acharnement judiciaire contre un juste
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence jugeait Cédric Herrou, cet agriculteur du pays niçois de 37 ans, accusé d'aide aux réfugiés qui, depuis des mois et le rétablissement de contrôles à la frontière italienne, affluent en suivant la voie de chemin de fer. S'il avait été condamné à des peines avec sursis par le Tribunal de Nice en première instance, ce dernier lui avait toutefois reconnu sa motivation humanitaire. Mais à Aix, tout change.

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.